Le four de l'Aulagnier et la géologie

On retrouve différentes écritures du nom sur les cadastres et registres : L’Aulagnier, L’Aullagnier, L’Ollagnier, Laulanier,...

Aulagnier est issu de l’occitan AULANHA qui désigne la noisette. L’AULANHIER est donc un lieu planté de noisetiers. En parlé local, les noisettes se disent :LES OULAGNES.
Les habitants du village sont Les Oulagnards.

La fête de l’Aulagnier
Le troisième dimanche d’août, les habitants du village se retrouvent pour une messe à la chapelle en l’honneur de Saint-Roch.Ils allument le four banal et enfournent tourtes de taillons, gigots, ...qu’ils dégustent ensuite sur la place du village ou dans une grange.

Le four banal
Le four est le lieu incontournable de la vie du village. Les familles venaient à tour de rôle cuire au four. Ils se passaient la clé du four.
Les habitants de l’Aulagnier qui ont construit le four à pain ne sont pas allés chercher ces roches là où elles affleurent aux quatre coins du Champsaur. Ils les ont majoritairement trouvées sur place car le hameau est construit sur une moraine glaciaire qui date du Wurm II, une glaciation qui s’est déroulée il y a environ 50 000 ans. A cette époque le glacier du Drac arrivait presque à Saint-Eusèbe et l’emplacement du village était couvert de glace. C’est ce glacier qui a transporté lors de sa progression ces roches qui, mêlées à de l’argile, constituent la terrasse des Choulières en bordure de laquelle est construit le village. Ce sont des blocs que l’on extrait aujourd’hui des champs lors des labours ou que l’on découvre lorsque l’on creuse des fondations de maison.

 Les roches observables dans les murs du four

Pour connaitre la nature des roches situées sur la facade, suivre le lien:   Le four en images

 

Intersection rue de la centenaire et rue de Coste Joffre
Photo: Yves Desbuquois

Imprimer E-mail