La chapelle St Roch

Crédit photo Yves Desbuquois
L’acte de fondation

Le 20 août 1687, les habitants du hameau signent l’acte de fondation (Page 1, P2 , P3 , P4  et traduction ) de la chapelle et placent celle-ci sous le patronage de Saint-Roch.
Le village comptait à l’époque 40 familles.
Lors d’une visite pastorale en 1752, le registre la mentionne en très bon état.

La construction ou reconstruction de l’édifice actuel
Le fait est rappelé sur le linteau en pierre taillée de la porte d’entrée : 1858.

La restauration de 1974
En 1974, les habitants du hameau ont participé selon leurs compétences (menuiserie, peinture, carrelage,...) et financièrement à la restauration de la chapelle.

La cloche de la chapelle
St Roch travaux  Les travaux de drainage et de réfection de la chapelle ont été réalisés au mois d'octobre 2009 .
Nous avons profité de cette opération pour répondre à une question d'une habitante du hameau: Quel est le nom de la cloche et qui sont la marraine et le parrain?
La cloche se nomme Saint-Roch, sa marraine est Motte Anna, son parrain est Brochier MA et il y a d'autres inscriptions sur la cloche: A Bonne Vie Fecit L'An 1782.

 Saint-Roch

 St Roch  Né en 1295, Saint Roch était le fils d’un gouverneur de Montpellier. Ses parents, âgés, obtinrent sa naissance par de persévérantes prières, se promettant de donner à Dieu l’enfant qu’il leur accorderait. Il se signala en grandissant par une grâce spéciale d’hospitalité envers les pauvres et les voyageurs. A la mort de ses parents, il avait 20 ans; il décida alors de vendre ses biens, de se faire pauvre du Christ à l’exemple de Saint-François d’Assise. Il entra dans le Tiers-Ordre, et, vêtu en pèlerin, il prit le chemin de Rome, en demandant l’aumône. La peste sévissant en Italie, il se dévoua aux soins des pauvres pestiférés et à son contact, il y eut beaucoup de guérisons. Il y vécut trois ans sans faire connaître son nom, ni son origine. Atteint lui-même de la maladie, il se retira, mourant, dans une cabane de son pays où un chien lui apportait chaque jour un petit pain. Miraculeusement guéri, il reparut à Montpellier comme un étranger. Il fut mis en prison comme espion et y mourut au bout de cinq ans après avoir reçu les sacrements. On le reconnut alors. Son culte est devenu et demeure populaire dans toute l'Église. Il est fêté le 16 août.

La chapelle de L’Aulagnier réhabilitée


Le samedi 13 septembre 2014 a eu lieu la cérémonie d’inauguration de la chapelle rénovée de L’Aulagnier.
Depuis 2008, l’association loi 1901 « Association chapelle Saint-Roch » a organisé de nombreuses activités pour récolter des fonds et mener à bien cette restauration. Des subventions ont été accordées par le Conseil Général et le Conseil Régional. La commune de Saint-Bonnet, propriétaire des lieux, a assuré les réaménagements extérieurs. Des bénévoles, croyants ou pas, liés par l’amitié, ont porté les animations et le chantier de réhabilitation intérieure, des murs jusqu’au mobilier.
Afin de tous se rassembler, dans l’amitié et la foi, la fête du 13 septembre 2014,s’est ouverte par la messe de bénédiction de la chapelle Saint-Roch, présidée par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, avec les pères Jean-Pierre Oddon, Adrien Michel et Marius Chevallier. La présidente de l’association, Édith Brochier, a accueilli les 250 personnes qui emplissaient la chapelle et garnissaient le parvis et la rue du hameau.
Si l’Évangile du jour invitait à bâtir sur le roc (Luc 6, 43-49) et si la chapelle en donnait le signe, c’est aussi à la croix, à la veille de la fête de la Croix glorieuse, que Mgr di Falco Léandri a fait référence.

La fête de l’Aulagnier
Le troisième dimanche d’août, les habitants du village se retrouvent pour une messe à la chapelle en l’honneur de Saint-Roch.Ils allument le four banal et enfournent tourtes de taillons, gigots, ...qu’ils dégustent ensuite sur la place du village ou dans une grange.

Imprimer E-mail